Les 10 commandements du chef d entreprise

4
Ginette, votre secrétaire n’a pas bien digéré le fait qu’on lui ait refusé de prendre son lundi lors d’une période de gros rush. Depuis elle oublie systématiquement de vous signaler les appels en urgence de votre client et a malencontreusement fait tomber du café sur votre cravate hier matin, juste avant le rendez-vous avec la holding américaine. Amnésie ? Maladresse ? Non, juste de réagir si vous ne voulez pas vous attirer les foudres de votre fidèle, mais redoutable secrétaire… et bientôt de tous vos salariés. Chefs d’entreprises, à vos surligneurs!

1. Ton calme tu garderas :

Pour désamorcer le problème, mieux vaut rester dans la retenue. Votre salarié sera plus facilement apaisé si vous savez vous montrer serein.

2. Avec ton salarié, les problèmes tu évoqueras :

Ce sont les non-dits qui empoisonnent les relations patron salariées. Osez aborder franchement le problème. Attention : franchement, mais non sans y mettre les formes, votre salarié ne doit pas se sentir agressé. Ecoutez d’abord ce qu’il a vous à dire avant de rétorquer quoi que ce soit.

3. Ton explication du malentendu tu donneras :

Exprimez votre point de vue, pourquoi vous avez pris telle ou telle décision. Un éclaircissement des causes du désaccord suffit parfois à calmer le jeu.

4. Des concessions tu lui feras :

Pour régler un désaccord, pourquoi ne pas lâcher un peu de lest ? Votre secrétaire n’a pas pu prendre son lundi ? Accordez-lui alors un autre jour.

5. Mais ton autorité, point tu ne lâcheras:

Assouplir ses positions n’est pas synonyme de laxisme. N’ayez pas peur de réaffirmer clairement les « règles du jeu » de l’entreprise.

6. Avec les autres salariés tu parleras :

Ne vous faites pas d’illusion, votre salarié a eu le temps de partager avec ses collègues ce qu’elle a ressenti. Pour éviter l’effet boule de neige, abordez ouvertement le sujet avec les autres salariés.

7. Désormais ta communication tu amélioreras :

le problème auquel vous avez du faire face est sûrement l’indice d’une carence en communication. Apprenez à expliquer vos choix et prendre l’avis de vos salariés sur des questions qui les concernent, à mieux les impliquer.

8. Les salariés à l’avenir, mieux tu écouteras :

Faites désormais preuve de plus d’attention envers les salariés. Sachez détecter les agacements et les vexations avant que la situation ne prenne des proportions ingérables. Plus le problème est pris à la base, plus rapidement les esprits seront apaisés. Pour cela il n’y a pas de secret : tendez l’oreille ! Écoutez ce qui se dit parmi vos salariés, discutez avec eux et prenez bien note de tout ce qui ressort de ces précieuses entrevues.

9. Ton type de management tu reverras

Confiance entre vous et vos salariés. S’ils se sentent suffisamment à l’aise avec vous, ils n’hésiteront pas à vous dire ce qui ne va pas et à proposer des améliorations. Un malentendu ne crée pas de « drame » s’il peut être évoqué de suite et naturellement.

10. Sur de nouvelles bases avec tes salariés tu repartiras :

Ca y est, la bombe est désamorcée ? Ne vous étalez pas trop sur cet événement, repartez de l’avant, renforcez-vous grâce à cette expérience
 
 
Et vous quels sont vos avis
, je suis impatient de connaître vos réactions
 
Partager

À propos de l'auteur

4 commentaires

  1. Bonsoir

    Merci pour cet article,toutefois, je voudrais ajouter
    ces quatre points :

    1. Connaître ses limites
    2. Jouer à ses forces.
    3. Apporter de l’aide lorsque c’est possible
    4. Et son aide doit être la bonne aide

    • Bonjour,
      Votre réponse est pertinente. La capacité d’écoute est essentielle, pour apporter des réponses ou un soutien aux problèmes soulevés.
      Une décision hative, sur une prise de postion unilatérale, ne peut que créer une problématique irréversible.
      Cordialement,
      André

Laisser un commentaire